FANDOM


1 689 Pages

Tout comme le principe d'arrêté, les Travaux publics font leur apparition dans Animal Crossing: New Leaf, avec néanmoins une brève présence dans Animal Crossing: Let's Go to the City. La nouvelle fonction de maire consistant entre autres à développer le village afin que les villageois s'y sentent au mieux et que de futurs autres habitants puissent avoir envie de s'y installer, il est évident que construire est important. Cela permet également au joueur d'avoir davantage de chance d'obtenir la ville parfaite.

Voir Liste des travaux publics.

Les travaux publics dans New LeafModifier

ConstructionModifier

HNI 0012

Cérémonie d'inauguration d'une fontaine

La première étape consistes à se rendre à la mairie pour que le joueur maire s’assoie à son bureau. Il faut ensuite sélectionner "Travaux publics" lorsqu'il discute avec Marie, sa secrétaire.

Le voilà devant la liste des équipements qu'il est possible de construire en ville. A l'écran, une photo montrant l'équipement une fois sa réalisation achevée et le coût de ces travaux. Après avoir choisi l'objet qu'il veut ajouter à sa ville, Marie suit le joueur afin de décider ensemble d'un emplacement. Le maire ne peut pas le choisir complètement librement, certaines règles s'imposent: Les arbres peuvent être abattus, mais les bâtiments, la place du village, la mairie, les points d'eau ou la voie ferrée constituent des espaces près desquels il est impossible de construire sans respecter une certaine distance. Cette distance varie également en fonction de la taille de l'équipement que l'on souhaite installer. Chaque projet doit être écarté de deux cases au minimum d'un obstacle pour qu'il puisse être placé.

Une fois l'emplacement choisi, il faut s'y placer et parler à Marie, qui montrera un aperçu du résultat final. Si cela ne convient pas au maire, il peut toujours continuer d'arpenter le village en quête d'un meilleur endroit.

Enfin, lorsque l'emplacement idéal est trouvé et après validation de la décision auprès de Marie, les travaux débutent et un gyroïde se voit charger de collecter l'argent nécessaire pour voir le projet sortir de terre. On peut donc y contribuer totalement ou bien laisser les villageois aider un petit peu et compléter la somme accumulée. Dès lors que le montant total est réuni, les travaux prennent fin et le joueur peut constater dès le lendemain l'apparition d'un nouvel équipement dans son village.

Si le maire retourne à la mairie et s'assoit dans son fauteuil, Marie lui dira alors qu'il faut célébrer l'occasion au moyen d'une cérémonie d'inauguration. Le joueur peut tout aussi bien accepter ou refuser sa proposition. En général, quatre villageois seront présents pour la cérémonie.

Si le joueur souhaite raser une construction, cela est également possible mais il faut débourser quelques Clochettes. Le prix sera alors déterminé par le type de construction, qui correspond à un dixième du prix de la construction initiale.

Exemples de constructionsModifier

Les travaux réalisables sont nombreux, passant du simple banc à l'éolienne en passant par le phare ou autres équipements plus classiques tels que des lampadaires, des panneaux de signalisation, des arrêts de bus... Mais attention, il y a également des règles à respecter, dans le cas des ponts notamment. Le village ne peut pas en accueillir plus de trois. Le nombre maximal de projets publics autorisés dans un village est de 30, les rénovations n'étant pas prises en compte dans ce nombre.

Ce sont les villageois eux-même qui font part de leurs idées de construction au joueur, souvent ils les ont vues à la télévision, ou, s'ils viennent d'autres villes, disent au maire que la ville n'en possède pas et que c'est bien dommage, ce qui débloque lesdites constructions par la suite.

Constructions spécialesModifier

Dans d'autres cas, comme pour le café de Robusto, l'Institut du rêve ou le premier étage du musée, les idées peuvent émaner de personnages spéciaux tels que Thibou ou Opélie à la suite de discussions. A noter que ces constructions spéciales ne peuvent être rasées par la suite.

Pour terminer, certaines constructions ne sont disponibles qu'après avoir obtenu la ville parfaite: La rénovation de la mairie ainsi que la construction d'une horloge florale sont proposés par Marie au joueur pour récompenser ses efforts.

Les travaux publics dans Let's Go to the CityModifier

Dans ce jeu, les projets publics sont des éléments qui s'ajoutent dans le village grâce aux dons du ou des joueur(s) à la mairie. À chaque fois qu'un projet aura été construit, Tortimer sera présent pour la cérémonie.

Il existe quatre projets dans ce jeu, mais il n'est pas possible d'avoir les quatre dans sa ville, il faudra en effet choisir entre le moulin ou l'éolienne.

Ces projets sont:

  • Le troisième pont:

Lorsque 200 000 Clochettes auront été données à la mairie, le joueur pourra décider de placer un nouveau pont à n'importe quel endroit tant que celui-ci traverse la rivière, n'est pas trop proche d'un bâtiment ou d'un autre pont.

  • La fontaine:

Lorsque 500 000 Clochettes auront été réunies à la mairie, une fontaine sera érigée devant l'"estrade" servant à accéder au bus devant les portes de la ville. Elle est semblable à celle du centre-ville, excepté la statue sur le dessus. Ce projet sert, en plus d'embellir la ville, à obtenir les haches en or et en argent grâce à Shivava.

  • Le moulin et le phare:

Au bout d'un million de Clochettes déboursées à la mairie, le moulin sera proposé avec le phare. Pour choisir, les joueurs devront voter à la mairie pour choisir le projet qui sera construit. Une fois celui-ci choisi, il sera placé sur l'une des avancées sur la mer en bas de la carte.

Note: Les projets se construisent dans l'ordre. Les sommes du premier projet ne sont pas cumulables avec celles du deuxième et celles du deuxième ne sont pas cumulables avec celles du troisième. Donc, les 200 000 Clochettes servant à la construction du pont ne sont pas prises en compte pour les 500 000 Clochettes servant à financer la construction de la fontaine et ainsi de suite.

Décorations publiquesModifier

Dans Dōbutsu no Mori e+, un opus japonais équivalent à Animal Crossing, le joueur pouvait demander à Tom Nook après avoir un peu avancé dans le jeu de construire des décorations présentes à des endroits précis du village. Pour que Tom Nook réalise les travaux, il fallait que le joueur le paie. Ces décorations pouvaient être détruites par la suite.

Il existait douze projets que le joueur débloquait au fur et à mesure du temps passé à jouer, selon l'avancée de sa maison et de l'argent dépensé chez Nook.

Cependant, trois projets étaient déblocables grâce à des codes sur le site officiel du jeu.

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.